Stratégie de l'UE pour le développement durable (UE-SDD)

La première stratégie européenne en faveur du développement durable (UE-SDD) a été adoptée par le Conseil en juin 2001. Quatre défis prioritaires furent alors définis : le changement climatique, le transport durable, la santé publique, la préservation et la gestion des ressources naturelles.

En 2006, la stratégie de départ a été revue et étendue à un plan cohérent unique. Celui-ci présente la façon dont l'UE suivra de manière plus efficace les principes de développement durable. D’une part, il s’agira pour elle de concevoir et de mener des actions qui lui permettront d'améliorer constamment la qualité de vie des générations actuelles et futures. D’autre part, il s’agira de s’organiser en collectivités durables à même de gérer et d'exploiter leurs ressources de manière efficiente et de faire usage du potentiel de l'économie au profit de l'innovation écologique et sociale. C'est de cette manière que l'UE veut garantir la prospérité, la protection de l'environnement et la cohésion sociale.

Trois défis prioritaires sont ajoutés à la liste actuelle : la production et la consommation durables ; l'inclusion sociale, la démographie et la migration ; et les défis mondiaux de la pauvreté et du développement durable. Deux sujets transversaux en rapport avec l'avènement d'une société du savoir ont également été ajoutés : l'enseignement et la formation ; et la recherche et le développement.

Lors de la révision de la stratégie européenne de développement durable (UE-SDD) en 2006, une nouvelle procédure a été prévue pour évaluer, par des rapports, l'exécution du UE-SDD. Tous les deux ans, la Commission publiera un rapport d'avancement, qui sera ensuite utilisé par le Conseil européen de décembre lors de l'évaluation de l'UE-SDD. C'est sur cette base que ce même Conseil européen peut donner des directives générales par rapport à la politique, à la stratégie et aux instruments relatifs au développement durable. Il a également été établi que le Conseil européen devra statuer, au plus tard en 2011, sur le lancement d'une révision complète de l'UE-SDD.

La première évaluation a eu lieu en 2007. L'évaluation la plus récente a été tenue en 2009. Dans ce cadre, le Conseil européen a reconfirmé, les 10 et 11 décembre 2009, que le développement durable constitue toujours un objectif fondamental aux termes du Traité de Lisbonne. L'UE-SDD constitue donc toujours une vision à long terme et un cadre global pour l'ensemble des politiques et des stratégies de l'Union à propos du développement durable. On renvoie également à la nécessité d'accorder plus d'attention à plusieurs tendances non durables : le changement climatique, l'énergie, la perte de la biodiversité, la gestion des ressources naturelles.

On ne sait pas encore clairement dans quelle mesure une décision sera prise à propos d'une révision globale de l'UE-SDD. Mais nous pourrions bientôt avoir des nouvelles à ce propos, puisque l'Union européenne pourrait jouer un rôle crucial en donnant l’exemple dans la réussite de la mise en œuvre mondiale des SDG.