Projet pilote ISO 26000

En 2011, une nouvelle norme ISO 26000 a été introduite au sein de l’autorité fédérale afin de davantage ancrer la responsabilité sociétale dans la structure et les processus d’un service public.

La nouvelle norme ISO 26000 pour la responsabilité sociale n’est pas uniquement destinée aux entreprises, mais à tout type d’organisation ! C’est le premier instrument de gestion développé et reconnu mondialement approchant la RS de façon intégrée.

Le Service Public  de Programmation Développement Durable (SPP DD) a donc pris l’initiative de lancer un projet (En 2011, le service public fédéral de programmation Développement durable (SPP DD) d’alors, aujourd’hui devenu l’IFDD, a pris l’initiative de lancer le projet pilote). Au sein de l’autorité fédérale, le IFDD a comme mission d’introduire et de soutenir des innovations et un développement durable. Afin de donner lui-même l’exemple adéquat et de mieux pouvoir implanter l’approche de la RS dans la structure et les processus de l’organisation, il a mis en œuvre, ensemble avec le SPF Économie, le SPF Finances et le SPF Sécurité Sociale, un processus éducatif unique.. Il s’agit du premier projet de ce niveau et de cette envergure auprès des services publics, avec quatre administrations participantes faisant l’expérience.

L’ISO 26000 soutient une organisation lorsque cette dernière doit définir les aspects importants à prendre en compte lors de l’intégration de la responsabilité sociale. Le GRI est un instrument de communication au sujet du mode de fonctionnement de l’organisation et ses prestations basées sur celui-ci.

L’ISO 26000 offre différents aspects dont une organisation doit tenir compte pour intégrer sa responsabilité sociale de façon systématique et cohérente.

Les aspects les plus importants sont :

  • l’application de 7 principes en matière de responsabilité sociale,
  • le discernement de la propre RS et l’implication des parties prenantes de façon conséquente,
  • l’analyse de l’intérêt des 7 thèmes clés et 36 sujets de durabilité pour les activités clés de l’organisation,
  • l’application des principes de base pour une bonne politique et des processus de management structurés comme ‘moteur interne’ pour la RS,
  • l’utilisation par l’organisation de son réseau d’influence afin d’élargir les impacts positifs de ses activités sur la RS et aussi de stimuler les autres à titre d’amélioration,
  • la communication au sujet de ses prestations RS et les améliorations envers les parties prenantes.

Le projet visait plusieurs objectifs: 

  • l’exécution d’une analyse concrète et l’application RS ainsi qu’un développement durable selon la norme ISO 26000,
  • l’initiation aux expériences éducatives quant au management d’un tel processus selon la norme ISO 26000 et le GRI dans sa  propre organisation,
  • la création de capacité permettant aux concernés de passer aux étapes suivantes et de faire des choix ponctuels pour l’implémentation ultérieure de la RS dans l’ensemble de l’organisation.

Le projet offrait dès lors plusieurs opportunités: 

  • Apprendre comment se servir méthodiquement de ces directives et rechercher les meilleures façons de travail afin d’obtenir des résultats.
  • Jeter les bases de futures améliorations quant à l’application et la fixation de la RS dans l’ensemble de l’organisation.
  • La connaissance et l’expérience acquises de ces quatre preneurs d’initiative sont aussi au profit des autres services publics souhaitant se mettre au travail avec eux
  • Présenter la situation actuelle via le rapport GRI.

Le projet s’est déroulé sur une période allant du mois de juillet 2011 au 31 mai 2012.

Un partenaire externe, expert en la matière, Sustenuto, bureau d’étude et de conseil stratégique en matière de développement durable et de responsabilité sociale a été sollicité pour l’élaboration de la méthodologie spécifique au projet et l’accompagnement du processus.

Chaque organisation participante fonctionne dans un contexte déterminé et a des objectifs spécifiques. Ces organisations diffèrent en taille et en fonctionnement et rencontrent divers défis en matière de RS et durabilité.

Les quatre organisations font toutes en même temps partie d’un processus éducatif commun avec des objectifs de projet généraux, des phases définies et des concertations spécifiques à échanger.