Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (Rio 1992)

Le rapport Brundtland a directement été à l'origine de l'organisation du sommet historique de l'ONU de Rio de Janeiro de 1992 sur l'environnement et le développement. Lors de cette rencontre au sommet, un accord avait été trouvé sur différents points voués à devenir les lignes directrices de la future politique internationale, nationale et locale en matière de développement durable. Il s'agit notamment de :

·  La Déclaration de Rio sur l'Environnement et le Développement : 27 principes de base pour le développement durable.

·  Action 21 : un programme d'action concret en 40 points, portant sur les dimensions sociales et économiques, la préservation et la gestion des ressources pour le développement, le renforcement du rôle des groupes majeurs (Major Groups) de la société, et les moyens de mise en œuvre. Ces Major Groups représentent les secteurs clés de la société, qui doivent canaliser l'engagement en matière de développement durable. Enfin, la Comission du Développement durable (CDD) a aussi été créée et doit assurer l'exécution effective ainsi que le suivi des engagements d’ Action 21

·  La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) : la base pour la lutte contre le changement climatique

·   La Convention sur la Diversité biologique : directives des futurs efforts de préservation de la biodiversité.

·   La Convention Désertification  vise à engager dans la lutte contre la désertification dans tous les pays touchés par ces problèmes.

·   La Déclaration sur des principes relatifs à la forêt reflète un consensus mondial sur la gestion, la conservation et le développement durable de toutes sortes de forêts.